Catégories
Do It Yourself

Une voiture RC réalisée à l’imprimante 3D

James Beswick a au moins une obsession connue dans sa vie : faire tomber le record du monde de vitesse de voiture radio-commandée, actuellement détenu par Nick Case (325 km/h). Avec sa « petite » voiture jaune, il fait déjà partie du cercle très fermé de ceux qui sont allés au-delà des 200 km/h et il pense que le record est atteignable… Mais là où l’histoire commence à devenir vraiment très intéressante, c’est qu’il n’a pas pris du tout le même chemin que ses concurrents.

James_Beswick_3Alors que tous les détenteurs successifs de ce record l’ont accompli avec une voiture réalisée entièrement avec des pièces détachées issues des plus grands constructeurs de voitures radio-commandées, James Beswick a, lui, décidé de concevoir intégralement sa voiture pour qu’elle soit majoritairement constituée de pièces imprimées sur son imprimante 3D (une Ultimaker 2 Extender, pour être précis).

James_Beswick_4

Après de multiples essais de matière, James Beswick a finalement retenu des filaments de type PLA/PHA qui offre un compromis idéal entre souplesse et résistance. Cela impose des choix de conception qui sont propres à ce matériau, mais cela permet aussi de réaliser des choses qui ne sont pas à la portée des simples « intégrateurs de composants ».

Je ne sais pas s’il parviendra à battre ce record, mais ce qui est sur, c’est qu’il y met vraiment toute son énergie…

Catégories
Do It Yourself

Elektra ROV

Présenté à la Maker Faire de Trondheim par une équipe d’étudiants norvégien de l’université de HiST, Sør-Trøndelag, Elektra ROV est un véhicule sous-marin téléguidé réalisé en PVC. Il embarque un système de propulsion, de l’éclairage et une caméra pilotable par Oculus Rift… Super projet qui, j’avoue, me donne franchement envie de m’y mettre moi aussi !

Catégories
Do It Yourself

Un Slash 4×4 pour le goudron

J’ai un employeur fantastique ! Sur le site où je travaille, au-delà des parkings où nous stationnons, il y a deux terrains de tennis complètement défoncés. Vu qu’aucun plan de réhabilitation de ces terrains n’était prévu, nous avons, avec quelques collègues, demandé à l’aménager et à l’utiliser comme piste de voitures radio-commandées. Et ça l’a fait. Top !

J’ai donc décidé de ressortir mon Slash et d’y faire quelques aménagements pour pouvoir le faire rouler sur ce type de surface (c’est une sorte de goudron très souple et élastique… et très abrasif aussi). Je me suis procuré un châssis Traxxas low-CG pour abaisser le centre de gravité, monté des pneus pour le goudron, modifié la géométrie et le réglage des amortisseurs… Et voilà ! Je suis passé d’un short-course fait pour le tout-terrain, à une voiture aux performances tout à fait honorables sur ce circuit (qui n’est quand même pas un circuit de formule 1, loin s’en faut…).

Pour peaufiner le truc, je me suis fait deux carrosseries, dont une qui permet de recevoir une GoPro. Comme les beaux jours sont revenus et que je roule pas mal, je vais essayer de faire quelques petites vidéos sympas…